Cette ruche en terre cuite a été créée en réponse aux problèmes d'hygiène de vie que rencontrent les abeilles dans l'habitat que leur offre les systèmes d'apiculture conventionnelle.

Leur bienêtre a été sacrifié au profit des facilités de l'apiculteur et tout a été structuré afin de pouvoir surexploiter au maximum les réserves que l'abeille destine à son bienêtre et à sa survie.

L'abeille est un animal sauvage et il serait erroné de penser qu'elle puisse être domestiquée dans le sens où nous l'entendons, obéissance et fidélité.

Alors le problème actuel n´est plus vraiment la production de miel mais bien plus les enjeux de la pollinisation et la protection de l´espèce. Afin de rétablir son système immunitaire que nous avons détruit par des agissements non raisonnés, nous devons la relivrer àla sélection naturelle. Mais pour cela il nous faut permettre à l´essaim de retrouver sa structure physique, biologique et sociale tel qu´elles sont lorsqu´elle est dans la nature.

Ruche Terrecuite

RETROUVEZ-NOUS ICI aussi:

+33 6 43 30 12 44

http://www.patricia-maillard.fr

COMMENT DEVRAIT ETRE LA RUCHE IDEALE ?

Il nous semble que la ruche terrecuite répond au moins dans sa forme et son extensibilité à une ruche idéale :

- Sa forme primitive est un oeuf

- Sa forme extensible est ovoido-cylindrique

- Elle est coiffée d'un chapiteau en forme de dôme

- Elle est dotée d'une régulation thermique

- Elle est dotée d'une régulation hygrométrique

- Le fond ovaloide, percé d'un trou d'aération et de propreté, à effet entonnoir permet l'échappement plus facile des fluides, CO² et H²O

- La bâtisse est naturelle et permet aux abeilles de construire l'espace du couvain sans discontinuité vers le bas

- Le couvain n'est plus fractionné et il est beaucoup moins dérangé lors des rares ouvertures de la ruche.

Au-delà:


- La bâtisse naturelle permet aux abeilles de bénéficier de leur immunité sociale

- La bâtisse naturelle dans un volume ovoide, permet à la colonie de mieux passer l'hiver

- Le corps de ruche, le dôme remplis et le cas échéant une hausse aussi permettront aux abeilles d'avoir l'aliment suffisant pour passer l'hiver et serviront d'isolant évitant ainsi les pertes de chaleur

- Les trous d'aération du pied permettent le passage des fourmis (sous le trou de propreté) qui sont dans la nature des symbiotes appréciés des abeilles. Tant pour leur fonction de propreté, que pour leur acide formique, appartenant à la pharmacopée naturelle contre le varroa

- Le tanin du bois de châtaignier s'ajoute comme pharmacopée naturelle contre le varroa

- Tous les trous : ventilation au pommeau et au pied, trous de travail sont faciles à boucher par les abeilles pour une bonne régulation

- Le miel est facile à obtenir sans extracteur et répond selon le degré de filtrage à la pureté demandée sans être dénaturé par l'introduction d'oxygène et par la centrifugation. Il est facilement utilisable en brèche.

- La réduction, au stricte minimum, des manipulations et ouvertures de la ruche réduit drastiquement le temps de travail qui est mieux utilisé pour l'observation du trou de vol pour obtenir de précieuses informations sur l´état de santé des abeilles.

https://www.facebook.com/rucheterrecuite/
Menu