google6d0c538c1b487857.html
Origine de la Ruche Terrecuite
http://www.ruche-terrecuite.com?page=
http://www.ruche-terrecuite.com?page=
http://www.ruche-terrecuite.com?page=
http://www.ruche-terrecuite.com?page=
Contact
Agenda 2014-2015
La Legislation
BLOG
Liens et lectures
Agenda 2016
http://www.ruche-terrecuite.com?page=
COMMUNIQUE IMPORTANT

Origine de la Ruche Terrecuite

L´HISTOIRE D´UNE RUCHE
Au début du siècle passé, 1915, un Apiculteur Italien Segundo ROSATO, présente plusieurs inventions de ruches qui avaient pour but « d´ aider les abeilles dans leur travail ».
En 1999, M. T. D. Todorov revient sur le concept de la ruche ovoïde.
Il reprend le concept complet de ROSATO en le simplifiant, et en lui apportant une meilleure fonctionnalité.

TODOROV considère que :
« Aussi longtemps que la forme des ruches sera déterminée par la forme des cadres, nous ne pourrons pas adapter l´espace de manière ergonomique à la forme ovoïdale de l´ essaim.
Les volumes vides présupposent une perte de bioénergie proportionnelle à leur taille. Ceci est l´inconvénient commun aux ruches conventionnelles.
Il n´y avait jusqu´à présent aucune solution technique en apiculture permettant de modifier le volume d´une forme ovoïde, afin de l´augmenter ou de le diminuer en fonction de la variation du volume de la colonie au cours des saisons

Les objectifs de son invention sont :

1.- donner à cette forme ovoïde la possibilité d´augmenter ou diminuer son volume en fonction des nécessités saisonnières des abeilles.
2.- favoriser la bâtisse naturelle fixe au moins dans le couvercle et dans la rehausse. Tout en admettant que pour le corps de ruche qui protège le couvain ceci serait aussi l´idéal, les cadres mobiles ne remplissant de fonction que pour le contrôle.
Monsieur Todorov est lui-même inventeur de plaques porte-rayons et porte-couvain rondes sous lesquelles les abeilles peuvent accrocher leurs rayons et nous indique que ces plaques peuvent être complètement séparatrices, ou ajourées pour permettre le passage des abeilles d´un corpus à l´autre de la ruche. Brevet Bulgare
BG 60132 du 03.02.1995 qui valide donc la demande 93500 du 21.12.1990 (voire 1 ère page du brevet WO 00/72668, 3ème alinéa du 2ème § intitulé : Background of the Invention)

Son invention reçoit l´enregistrement d´un brevet international WO 00/72668 le 07.12.2000

Parties 1, 2 : comme conçu par ROSATO, un espace pour alimenter les abeilles. Au-dessus de l´espace supérieur du couvain qui à la fois constitue le toit de l´espace couvain et est agencé de trous par lesquelles les abeilles ont accès à l´aliment qui leur est fourni.
Partie 3, 4 : espace supérieur du couvain.
Partie 5 : plateau porte couvain qui sépare la partie supérieure du corps de ruche de l´espace inférieur du couvain.
Partie 6 : élément cylindrique additionnel, qui est conçu pour augmenter l´espace intérieur de la ruche.

Partie 7, 8 : espace inférieur du couvain

Partie 9 : entrée des abeilles

Partie 10 : le fond de la ruche

Voici donc comment la forme ovoïde conçue par ROSATO évolua après trois quart de siècle toujours dans un souci productiviste.

Le problème de la matière à utiliser n´était pas résolu.

«Il fallait aussi considérer le coût de développement de matériel de formes ovoïdes et cylindriques. La technique de fabrication retenue par Ron Miksha dans son article « La Ruche Todorov » dans la revue canadienne Hiveligths de Février 2001 était l´utilisation de moules à injection pour le plastique ou le polyuréthanne. »

Outre le coût de cette fabrication, ces matériaux sont absolument inadaptés à la vie des abeilles.

Les plaques porte-rayons et porte couvain sont ajourées et permettent aux abeilles de passer d´un volume à l´autre de la ruche.

Les fentes de 8 mm laissent passer les abeilles, la quantité de rayons variera autour de 9 si les abeilles ne décident pas d´exploiter leur talent artistique.

Nous utilisons le bois de châtaignier pour toutes ses propriétés de dureté, résistance, imputrescibilité, les effets acaricides de son tanin et pour être un bois de nos régions.
1915
S. ROSATO
1999
TODOROV
2015
Nous ne sommes donc pas les concepteurs... il nous a fallu un siècle pour redécouvrir... le fil à couper le beurre, alors que pour un homme de la technique...tout était dit...
...Et les abeilles vécurent heureuses en soignant plein de petites larves...
Je remercie très sincérement: Jean-Jacques Fabre pour son ingéniosité technique dans la résolution d´innombrables détails, Bogdan Sazcowski pour nous autoriser à publier sa ruche qui se trouve aujourd´hui au Château de Raissac
2013
Bogdan Sazcowski
http://freethebees.ch/fr/fotos-und-links/bildergalerie-freethebees/bienenschaukasten/
http://freethebees.ch/wp-content/gallery/freethebees-modified-warre/
Ce système de plaques ajourées est également utilisé par l´association Suisse "Free TheBees" depuis plusieurs années dans le cadre d´une apiculture en batisse naturelle.
http://3.bp.blogspot.com/-YRB0CoK-VHc/VU_MYUKw6HI/AAAAAAAAW9g/ctqRuDQm3_o/s1600/ruche.jpg
http://butizone.pagespro-orange.fr/terre.htm
http://www.valeriapolsinelli-ceramique.com/portrait/
Liens des photos, de ruche en terre cuite et autre, utilisées.
http://charlesbader.free.fr/ruches/pagine_fr/fr_gr_isole.htm
http://album.aufeminin.com/album/705719/village-gaulois-a-st-julien-sur-garonne-16747966.html
http://freethebees.ch/fr
Menu